Se convertir ou fuir, la question protestante dans le diocèse de Toulouse (1580 - 1685)

Se convertir ou fuir, la question protestante dans le diocèse de Toulouse (1580 – 1685)

 

Un article des Cahiers d’Études du Religieux édités par la Maison des Sciences de l'Homme de Montpellier, publié en 2011 et consacré à la présence protestante dans le diocèse de Toulouse et à l'impact de la Contre-Réforme Catholique de la fin du 16è siècle à la révocation de l’Édit de Nantes.

 

Résumé

Dans le diocèse de Toulouse, les protestants formaient un groupe très minoritaire, d’un millier ou plus de personnes au début du XVIIe siècle, répartis en quatre lieux principaux. La ville de Toulouse est de plus une citadelle catholique, souvent considérée comme assiégée par le protestantisme. Dès lors, l’Église, le parlement de Toulouse et les élites dévotes, détenteurs de l’orthodoxie, vont agir conjointement afin d’éliminer toute trace visible du protestantisme : humiliations successives ou destruction de temples. Les conversions de protestants se multiplient donc avant les années 1685 et à l’heure de la Révocation, il n’y a plus officiellement de protestants dans le diocèse. Le but de cette communication est d’étudier les modalités de la Contre-Réforme toulousaine et la pratique de la conversion dans un espace géographique où les protestants forment une minorité sur la défensive.

Auteur : Estelle Martinazzo, chercheur titulaire d'un doctorat en Histoire, auteur d'une Thèse sur La Réforme catholique dans le diocèse de Toulouse (1590-1710).

 

Lire l'article

Cliquer sur l'image pour accéder à la lecture en ligne ; le fichier est au format Acrobat PDF.

 

Se convertir ou fuir, la question protestante dans le diocèse de Toulouse (1580 - 1685)

Bonne lecture !

Phil
Plus d'info
Les derniers articles par Phil (tout voir)
Partager...