Les grands personnages : Martin Luther (1483-1546)

Martin Luther fut un théologien et réformateur religieux allemand, initiateur de la Réforme, qui marqua de son influence le développement du christianisme et dont les doctrines se répercutèrent également sur l'évolution politique et économique de l' Europe.

 

L'appel de Dieu

Martin LUTHER
Martin LUTHER

Né à Eisleben, Luther insistait souvent sur le fait que ses ancêtres étaient des paysans. Son père, Hans Luther, était mineur dans une mine de cuivre de la région de Mansfeld. Luther suivit ses études primaires et secondaires à Mansfeld, à Magdeburg et à Eisenach. En 1501, à l'âge de dix-sept ans, il entre à l'université d'Erfurt pour étudier la philosophie, où il obtient un diplôme de bachelier en 1502 et une maîtrise en 1505. Or pendant l'été de 1505, il abandonne soudainement ses études, vend ses livres et entre au monastère des augustins d'Erfurt.

La décision surprit ses amis et consterna son père. Plus tard, Luther expliqua qu'il avait frôlé la mort à plusieurs reprises et qu'il s'était rendu compte du caractère éphémère de la vie. Au monastère, il observa les règles imposées aux novices, mais ne trouva pas la paix spirituelle à laquelle il aspirait. Luther fit néanmoins ses vœux monastiques à l'automne de 1506 et ses supérieurs le choisirent pour la prêtrise.
Ordonné en 1507, il attendait avec anxiété le moment où il devait célébrer la messe pour la première fois.Après son ordination, Luther fut invité à étudier la théologie pour devenir professeur dans l'une des nombreuses universités allemandes où l'enseignement était dispensé par les moines.

 

La formation ; le salut par la foi seule

En 1508, il fut envoyé par Johann von Staupitz, vicaire général des augustins d'Allemagne, à la nouvelle université de Wittenberg, fondée en 1502, pour donner des leçons inaugurales de philosophie morale. De retour à Erfurt en 1509, il poursuivit encore pendant deux ans ses études de théologie et continua à enseigner. En novembre 1510, délégué par sept monastères augustins, il se rendit à Rome, où il jugea sévèrement le clergé romain. Peu de temps après avoir repris ses activités à Erfurt, il fut envoyé de nouveau à Wittenberg pour préparer son doctorat en théologie qu'il obtint en 1512 et où il fut chargé de l'enseignement biblique. Il resta titulaire de la chaire de théologie biblique jusqu'à la fin de sa vie.

Il enseigne à l'université de Wittenberg où il commente les Épîtres de Paul. En 1518, l'étude de Romains 1, 17 l'amène à formuler la doctrine du salut par la foi seule: Dieu n'exige pas de l'homme la justice mais la lui accorde gratuitement en Christ.

 

Wittenberg : les 95 thèses

Le 31 Octobre 1517, Luther affiche sur la porte de l'église du château de Wittenberg les 95 thèses dénonçant la vente des indulgences. Cet acte, qui marque le début de la Réforme, lui vaut de nombreuses marques d'approbation en Allemagne et bientôt dans toute l'Europe. Malgré la pression de l'église romaine, Luther refuse de se rétracter et publie en 1520 le Manifeste à la noblesse allemande et Captivité à Babylone. Dans le Petit Traité de la liberté humaine, il précise la doctrine de la justification par la foi seule et affirme l'autorité de la seule Écriture.

Affichage des 95 thèses de Martin LUTHER : le 31 octobre 1517
Affichage des 95 thèses de Martin LUTHER : le 31 octobre 1517

Nous fêterons en 2017 les 500 ans de cet événement qui marqua le début officiel et historique de la Réforme.

 

La naissance de la Réforme

Luther brûle publiquement la bulle Exsurge Domine. La diète de Worms (1521) l'excommunie et le met au ban de l'empire. Il se réfugie au château de la Wartburg où il entreprend la traduction de la Bible en allemand.

De retour à Wittenberg, il se sépare de Thomas Münzer (Contre les prophètes célestes) et prend le parti des princes contre la révolte des paysans (1524-1525) non sans dénoncer les atrocités commises. En 1525 il épouse Katharina von Bora, une ancienne nonne, et publie le De servo Arbitrio.

Luther règle le culte et la liturgie de la nouvelle église qui se développe et s'organise. Il rédige le Grand et le Petit Catéchisme. Avec ces développements, des dissensions apparaissent, notamment au sujet de la communion, avec Zwingli et Oecolampade. En 1530, ne pouvant assister à la diète d'Augsbourg après avoir été banni et excommunié, Luther confie la présentation de la confession de foi des réformés (connue sous le nom de Confession d'Augsbourg) à son ami Philipp Melanchthon. Cette confession formalise le statut des églises luthériennes ; sa traduction allemande de l'Ancien Testament parut en 1532.

Martin LUTHER, père fondateur de la Réforme
Martin LUTHER, père fondateur de la Réforme

En 1537, la santé de Luther commence à se détériorer. Il est accablé par le renouveau de la papauté et par ce qu'il ressent comme une tentative des juifs, d'exploiter la confusion chez les chrétiens pour reposer la question du messianisme du Christ. Se sentant responsable de cette situation, il s'engage dans une polémique violente contre les juifs ainsi que contre la papauté et l'aile radicale des réformateurs, les anabaptistes. Pendant l'hiver 1546, on demande à Luther d'arbitrer une controverse entre deux jeunes comtes qui régnaient sur la région de Mansfeld où il était né. Vieux et malade, il meurt après ce voyage à Eisleben.

Malgré une attitude et des propos violemment anti-juifs qui entachent sa mémoire, Martin Luther reste le premier des grands réformateurs et l'un des premiers grands écrivains de langue allemande.

 

Lire : les 95 thèses de Martin Luther, début de la Réforme
Lire : le petit Catéchisme de Martin Luther

 

 

Phil
Plus d'info
Les derniers articles par Phil (tout voir)
Partager...