Cqar je ne veux me souvenir que de deux choses...

Nos plus chers Souvenirs

Il est attristant d’avoir des pertes de mémoire. On cherche en vain à retrouver tel souvenir pour évoquer le passé. Parfois, cette déficience de mémoire ne prête pas à conséquence. Le grand âge, ou tel accident ne permet plus de se rappeler d’un passé plus ou moins lointain. Cela peut arriver même à des personnes remarquables.

Ce fut le cas du savant anglais Isaac Newton, qui fit de si nombreuses découvertes. Dans les dernières années de sa vie, sa mémoire se trouva extrêmement affaiblie. Il dut supporter cette infirmité avec patience. Cependant, il dit un jour :

« Puissé-je conserver au moins le souvenir de ces deux choses : c’est que je suis un très grand pécheur, et que Jésus est un très grand Sauveur. »

On ne peut se souvenir que des enseignements reçus ou des personnes qui ont jalonné notre route, des événements et des faits qui nous ont marqués.

La Bible est le livre du souvenir pour ceux qui s’attachent à l’essentiel. Maintes fois, elle nous dit « Souviens-toi, souvenez-vous… ». Par exemple, Dieu dit à son peuple : « Souvenez-vous des prodiges qu’il a faits… »

Quand nous lisons la Bible, et les Évangiles en particulier, nous permettons à notre mémoire d’accumuler des connaissances et des faits qui vont devenir pour nous des souvenirs à conserver et à entretenir.

Vous-même, après avoir lu ces lignes, vous avez la possibilité de vous interroger : « Quel souvenir puis-je conserver de cette lecture ? » Puissiez-vous au moins vous souvenir de la parole de Newton que nous avons citée et vous l’approprier, par la foi !

Lucien Clerc

 

 Cqar je ne veux me souvenir que de deux choses...

 

Souvenez-vous des prodiges qu’il a faits et de ses miracles. Psaume 105.5

 

 

 

 

Phil
Plus d'info
Les derniers articles par Phil (tout voir)
Partager...