Les grands personnages : Jacques Lefèvre d’Etaples (1450, 1537)

Lefèvre d'Étaples fut à la fois un philosophe, un théologien et un humaniste français. Après des études dans divers pays d'Europe, dont l'Italie et la France, il s'installa à Paris et entreprit de traduire les œuvres d'Aristote qu'il estimait trop empreintes des mentalités des anciens traducteurs latins ou byzantins. 

 

Un pionnier de la Réforme

Jacques Lefèvre d'Etaples
Jacques Lefèvre d'Etaples

Lefèvre d'Etaples enseigna les lettres profanes à la Sorbonne. Son goût pour une nouvelle lecture des textes fondamentaux à la lumière de son époque, la Renaissance, l'amena, à partir de 1508, à se pencher plus particulièrement sur la Bible et les Épîtres de saint Paul (1512). Il affirma, avant Martin Luther, la suffisance de la Bible, et la justification par la foi.

En 1521, il rédigea un commentaire des quatre Évangiles, et ses publications, en pleine Réforme, le firent suspecter d'hérésie et d'être trop réceptif aux idées de Luther. Restant au sein de l'Église dont il respectait les dogmes dans leurs grandes lignes (en dépit de ses commentaires sur le célibat des prêtres et les sacrements), il trouva asile chez l'évêque de Meaux, un de ses élèves.

La Bible, dont il entreprit la traduction en français à partir des anciens textes en trois langues, servit aux traductions ultérieures.

Lefèvre d'Etaples n'était pas un lutteur, mais un savant, doux et modeste. Il mérite néanmoins le terme de Père de la Réforme française. Précepteur des enfants de François Ier, il se retira en 1530 auprès de Marguerite d'Angoulême, qui fut très influencée par ses idées évangéliques.

 

 

 

 

Phil
Plus d'info
Les derniers articles par Phil (tout voir)
Partager...